Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

ville2casablanca.on.ma savoir tout ou presque sur la ville de casablanca

ville2casablanca.on.ma trouvez en un clin d'oeil tout ce qu'il y a à faire à Casablanca cette semaine ....

Casa ma "vieille" ville…

Casa ma "vieille" ville…

Medina rue intérieure

Le Casablanca du XXe siècle est décrit comme une ville moderne, avant-gardiste, véritable laboratoire expérimental d’architecture et d’urbanisme, exemple pour de nombreuses métropoles européennes. Ce Casablanca-là, est né suite à l’évolution qu’a connue la ville d’alors, celle que l’on appelle la Médina et qu’aujourd’hui nous affublons souvent du qualificatif "ancienne".

L’ancienne médina de Casablanca est unique: elle ne ressemble à aucune autre.  C’est une version moderne de la classique médina marocaine. Elle a des  particularités architecturales et urbanistiques spécifiques qui lui ont été imprimées par les nombreuses communautés qui y ont vécu.

De nos jours, la vieille ville compte près de 11 000 familles, soit environ 47 000 habitants qui logent dans des bâtiments datant à 80% de plus de 50 ans. Ces chiffres sont plus bas que ceux d’il y a dix ans mais l’état des structures et infrastructures de la ville est dans un état de délabrement flagrant. L’insécurité menace chaque famille et des maisons s’effondrent quand le vent souffle plus fort que d’habitude ou que la pluie est plus abondante que de coutume.

Situation en totale contradiction avec le gigantesque et ambitieux projet de la marina qui est en cours à proximité et qui devrait être livré en 2011, contradiction à tous les niveaux et notamment budgétaire avec une enveloppe allouée de cinq milliards de dirhams. Ayant pour vocation d’être le "Manhattan de Casablanca", ce projet est un complexe immobilier, hôtelier, touristique, administratif et commercial associé à un port de plaisance, qui serait censé "embellir" et moderniser la côte casablancaise mais qui risque de jurer avec les caractéristiques architecturaux environnants.

Casamemoire a été sollicitée récemment pour travailler sur un projet de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca, piloté par la Préfecture de Casa-Anfa et mené en partenariat avec de nombreux autres acteurs associatifs ou non (AUC, UACP, Lydec, la protection civile, le département de l’environnement, des entreprises, des sociologues et historiens et architectes). Ce projet se déroulera en trois étapes : diagnostic, orientation et plan d’action.

Les participants sont organisés en comités de pilotage qui étudient les différents aspects du projet :
* Le développement social de proximité
* La réhabilitation urbaine et l’infrastructure
* La requalification des commerces et services
* La mise à niveau touristiques et culturelle

Le projet de réhabilitation est un beau projet pour une médina pas comme les autres. Bien mené, il permettra sans doute de redorer le blason de la vieille ville casablancaise et de restaurer des bâtiments à caractère historique et patrimonial, ludiques, administratifs ou religieux (la poste chérifienne, Sidi Bousmara, Sidi Allal Karouani, Zaouiat Darkaouia, cinéma Impérial, la banque d’Etat du Maroc, Hôtel Central, Synagogue Ettedguy, Synagogue Souiriine, la porte de la marine, les fortifications de la Sqala, le jardin Zerktouni, la résidence Lyautey, le consulat d’Espagne, l’Eglise espagnole,  le consulat d’Angleterre, le consulat d’Allemagne, l’ancien casino d’Anfa, Dar El Filali, Hammam Dar El Makhzen). .

Espérons qu’il ne tombe pas en ruine  et qu’il apporte des solutions concrètes.  A suivre...

Posté par wenero à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire